Terre vue d'en haut

Expositions interactives
Quel est l’apport de l’imagerie satellitaire dans le développement de la recherche ? Cette exposition interactive présente les enjeux de "prendre de la hauteur" pour mieux connaître la Terre, pour prévoir les climats, protéger les sols, surveiller les océans, anticiper une crise sanitaire, ou communiquer sans fil.

Quel est l’apport de l’imagerie satellitaire dans le développement de la recherche ? Cette exposition aborde la diversité de cette contribution en 7 îlots : Prendre de la hauteur / Prévoir les climats / Communiquez sans fil / Connaître la Terre / Protéger les sols / Prévenir ou guérir / Surveiller les océans. Le visiteur y expérimente ce regard spatial sur la planète.

 

Extraits d’une base mondiale d’images satellites homogènes et en couleurs naturelles développée par la société française PlanetObserver, 14 grands visuels offrent un survol de la Terre, une fenêtre ouverte depuis l'espace. Leurs commentaires évoquent la pertinence des techniques satellitaires pour mieux connaître notre planète et dans le développement de nouvelles technologies.

Cette exposition bilingue a été réalisée à l'initiative du ministère des Affaires étrangères et Européennes avec le concours scientifique des organismes de recherche français (Brgm, Cemagref, Cnes, Cnrs, Ifn, Ird et de l’Université de Tours) et la contribution à l’iconographie de l’Esa, l’Ign, la Nasa et Spot Images - Cnes diffusion. Elle est disponible en version française, anglaise, espagnol, arabe et grec.

Une exposition interactive

Autour de l’exposition, une dalle de sol "planisphère" de 6m2 et six sculptures interactives du plasticien Jean-Philippe Bouin invitent à une découverte interactive. Ils permettent l’approche des principaux concepts autour de l’observation satellitaire : Où sont les satellites ? Comment représenter la Terre ? Des images satellitaires en couleurs ? Modéliser les phénomènes climatiques ? Mesure au millimètre près depuis l’espace ? Prévenir les mouvements de sol ?

Des objets qui vous questionnent

Combien de satellites faut-il ? Couvrir une surface maximale sur le globe est fonction du nombre de satellites. 1,2,3… ou plus ? Pour le savoir, positionnez les satellites autour de la Terre.

Mappemonde ronde ? Toutes les cartes géographiques sont fausses ! La mise à plat du globe sur une carte est une projection qui comporte des déformations ; à vous de jouer pour reconnaître la Terre dans le reflet du miroir.

Vraie-fausse couleur. Quels sont les points communs entre l’impressionnisme et l’image satellitaire ? Codées en fausses couleurs ou en valeurs contrastées, les données sont reconstruites en images. Suivez-en les variations pour suivre l’événement climatique.

Voir le relief ! Le radar permet de voir la surface de la Terre en mesurant le temps du trajet aller-retour mis par une onde émise depuis le satellite en direction du globe. En plaçant le satellite au-dessus du paysage, relevez les différences d’altitude.

Albédo et observations. La même lumière réfléchie par une forêt ou des cultures change et trahit leurs différences. Déterminez la nature des sols et couverts végétaux en reconnaissant leur signature avec ce radiomètre similaire à ceux qu’embarquent les satellites.

Interférométrie radar. Observée sous-différents angles, l’information radar augmente en précision. Déformez ce relief et suivez en lumière polarisée les mouvements de terrain.

Demande de réservation

Les champs avec astérisque sont obligatoires

Thématique
Écologie, environnement, développement durable
Sciences de la Terre
Technologies de l'information et de la communication
Surface utile

120 m2

Conditionnement de la ressource

- 1 double caisse bois "Panneaux et structures" 132 x 113 x 50 cm
- 2 caisses "manipulations" 105 x 58 x 58 cm
- Volume total : 1,2 m3
- Poids total : 270 kg

Descriptif technique

7 îlots scénographiés autoportants 180 x 200 cm comprenant :
- 14 panneaux "photo satellite" 90 x 90cm
- 7 panneaux "légende" bilingue français-anglais
- 6 manipulations à poser sur tables
- 1 dalle de sol "Planisphère" de 150 x 400 cm

 

À prévoir par le lieu d'accueil :
- Alimentation électrique 220 volts 
- 3 à 6 tables

Concepteur(s)

Centre•Sciences
Avec le soutien du ministère des Affaires étrangères et Européennes

Publics
Grand public
Partager
Adhérer à Centre•Sciences