Changements récents | RSS
Plan du site
Imprimer
Rechercher:

ACCUEIL


COVALENCES
MARDIS DE LA SCIENCE
FÊTE DE LA SCIENCE
RENCONTRES SCIENTIFIQUES
ACTIONS SCOLAIRES
LE RÉSEAU
RESSOURCES


QUI SOMMES-NOUS ?
NOUS CONTACTER
ABONNEMENT LETTRE D'INFO

L'agenda régional

Agenda régional

L'annuaire régional

Annuaire régional

Le catalogue des expositions

Expositions

Ateliers Tout est chimie

Nettoyage actif !

Les poissons dans votre aquarium sont fragiles. Il leur faut une eau au moins aussi propre que dans leur environnement naturel. Pourtant, ce n’est pas une chose facile à réaliser car ils n’ont pas une notion très développée de l’hygiène… Laissez l’aquarium sans vous en occuper pendant 1 mois et vous retrouverez une eau verdâtre.

C’est pourquoi les filtres sont particulièrement recommandés. En regardant de plus près la composition des substances à mettre dans ce filtre, on constate l’utilisation de charbon «actif». Mais de quoi s’agit-il ?

Place à l’expérience

Découper la bouteille d’eau au tiers et retourner le haut pour en faire un entonnoir. Faire des trous dans le bouchon, ajouter 1cm de coton et mettre une bonne épaisseur de charbon actif (4cm).
Lavez-le plusieurs fois avec de l’eau afin d’éliminer les poussières.
Préparez un grand verre de sirop dilué, qui soit coloré et odorant. Passez la moitié du sirop au moins deux fois à travers le charbon actif et gardez l’autre moitié comme témoin. Comparez les deux sirops en les versant dans deux récipients en verre identiques.

Que retenir ?

Le charbon actif agit comme un adsorbeur de substances colorées et odorantes. Dans l’aquarium, c’est lui qui va permettre d’avoir une belle eau transparente et sans odeur !

Pour aller plus loin

Le charbon actif, également appelé charbon activé ou charbon végétal activé est une forme de carbone qui a été traitée pour la rendre très poreuse, sous forme de poudre, donnant ainsi une très grande surface disponible pour l'adsorption (les molécules de gaz ou liquides vont alors être piégées).
Il est obtenu en deux étapes. Tout d’abord, la carbonisation qui consiste à calciner du bois (souvent provenant de noix de coco) en le chauffant à une température variant entre 600 et 900°C en l'absence d'air. La seconde étape est appelée activation. Le charbon de bois obtenu est calciné à nouveau aux mêmes températures, mais cette fois, en présence de vapeur d’eau, d'air, ou de gaz oxydants. Ceci permet le développement d’un réseau de micro-pores qui seront de véritables pièges à molécules indésirables. Et cela explique ses performances :
il peut absorber 97 fois son volume de dioxyde de carbone, 165 fois son volume de dioxyde de soufre et 178 fois son volume d'ammoniac...

Il est utilisé dans de nombreux secteurs d’activité, en chimie, dans l’industrie minière et agroalimentaire et dans le domaine médical. Il est prouvé que le charbon actif adsorbe les virus, les bactéries pathogènes ainsi que les toxines bactériennes dans l'intestin.

Pour revenir au sommaire ou sinon continuer avec l'atelier suivant

Page mise à jour le 09 janvier 2012 à 13h33
Réalisation