Changements récents | RSS
Plan du site
Imprimer
Rechercher:


QUI SOMMES-NOUS ?
RÉSEAU ET ANNUAIRE
LETTRE D'INFO
ECHOSCIENCES


MARDIS DE LA SCIENCE
FÊTE DE LA SCIENCE
ACTIONS SCOLAIRES


EXPOSITIONS ET OUTILS
RESSOURCES EN LIGNE


SUIVEZ-NOUS

Facebook  Echosciences

NOUS CONTACTER

Ateliers Tout est chimie

Dopage ?

Pour qu’une réaction ait lieu entre deux réactifs, il faut que ceux-ci parviennent à franchir une barrière énergétique, que l’on appelle « énergie d’activation ».

Pour franchir cette barrière, deux solutions sont possibles :

  • soit on dope, c’est-à-dire on augmente l’énergie par la température;
  • soit on baisse la hauteur de l’énergie d’activation par l’utilisation d’un catalyseur.

Place à l’expérience

Épluchez légèrement le radis, fixez-le au bout d’une ficelle et mettez le dans le verre.
Versez délicatement de l’eau oxygénée dans le verre, sans vous en mettre sur les doigts.
Observez ce qui se passe.

Que retenir ?

La décomposition de l’eau oxygénée est une réaction naturelle qui est très lente.Le radis contient une substance appelée enzyme qui va «amplifier» cette décomposition. La décomposition de l’eau oxygénée donnant du dioxygène, O2, on observe des bulles dans la solution.

Pour aller plus loin

Un catalyseur est un corps qui, par sa présence, accélère une réaction sans être consommé par elle ; il ne figure donc pas dans son bilan puisqu’il se retrouve finalement inchangé.
Dans le radis, le catalyseur de cette expérience est une enzyme : la peroxydase. Elle va permettre d’accélérer la décomposition des peroxydes.
Or l’eau oxygénée n’est rien d’autre qu’un peroxyde d’hydrogène, nom scientifique de l’eau oxygénée ! Cette réaction est également appelée réaction de dismutation et a pour équation :
2 H2O2 –> 2 H2O + O2

Pour revenir au sommaire ou sinon continuer avec l'atelier suivant

Page mise à jour le 09 janvier 2012 à 13h22
Réalisation