Changements récents | RSS
Plan du site
Imprimer
Rechercher:


QUI SOMMES-NOUS ?
RÉSEAU ET ANNUAIRE
LETTRE D'INFO
ECHOSCIENCES


MARDIS DE LA SCIENCE
FÊTE DE LA SCIENCE
ACTIONS SCOLAIRES


EXPOSITIONS ET OUTILS
RESSOURCES EN LIGNE


SUIVEZ-NOUS

Facebook  Echosciences

NOUS CONTACTER

Ateliers Tout est chimie

Bouillon de culture

Imaginons deux minutes que l’on soit tout petit. Tellement petit que l’on puisse voir les microbes, les virus, etc. C’est alors que vous regardez vos mains. Quelle horreur !

Lavez vous les mains, le cauchemar est terminé. Mais que font toutes ces petites bêtes sur nos mains ? D’où viennent-elles ? Et pourquoi se laver avec du savon permettrait de les éliminer ?

Place à l’expérience

Préparez l’agar-agar selon le mode d’emploi indiqué sur la boîte. Attention à ne pas vous brûler ! Verser la solution encore chaude dans les assiettes creuses, laissez refroidir.
Lavez vous bien une seule main (pas si facile). Quand le gel est pris, posez la main lavée sur le gel d’une assiette et la main non lavée sur l’autre. Couvrez les assiettes et laissez-les de côté.
Au bout d’une semaine environ, comparez le contenu des deux assiettes.

Que retenir ?

L’agar-agar (extrait d’une algue) est capable, au contact de l’eau de se transformer en gel.
Quant à vos mains, il suffit de poser la main sur un objet quelconque pour être contaminé par des bactéries. Sur le gel, les bactéries vont se développer, se multiplier et après une semaine, le bouillon de culture sera visible à l’œil nu.

Pour aller plus loin

Les bactéries sont de petits organismes vivants qui sont présents dans tous les milieux, même les plus extrêmes. Ils n’ont pas besoin de nous pour se développer, à la différence des virus. Nos mains ne dérogent pas à la règle, c’est pourquoi, il est nécessaire de se laver régulièrement les mains. Pourtant, toutes ces bactéries ne sont pas « mauvaises » pour nous.

Prenons un exemple très simple : dans nos cellules, nous avons des mitochondries qui sont d’anciennes bactéries qui ont trouvé leur place dans notre corps et y produisent l’énergie, dont nous avons besoin. Des milliards de bactéries sont aussi présentes dans notre tube digestif où elles sont indispensables.

Pour revenir au sommaire ou sinon continuer avec l'atelier suivant

Page mise à jour le 09 janvier 2012 à 13h21
Réalisation