Changements récents | RSS
Plan du site
Imprimer
Rechercher:


QUI SOMMES-NOUS ?
RÉSEAU ET ANNUAIRE
LETTRE D'INFO
ECHOSCIENCES


MARDIS DE LA SCIENCE
FÊTE DE LA SCIENCE
ACTIONS SCOLAIRES


EXPOSITIONS ET OUTILS
RESSOURCES EN LIGNE


ANNONCES ET EMPLOI


SUIVEZ-NOUS

Facebook  Echosciences

NOUS CONTACTER

ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Passage de Mercure devant le Soleil

Le 9 mai prochain, Mercure s'intercale entre la Terre et le Soleil.
Un événement rare, qui permet de visualiser la course d'une planète sur son orbite. Elle est alors visible sous la forme d'un petit point noir traversant le disque solaire.

Le transit de Mercure est donc un évènement à ne pas rater. Il se produit entre 13 et 14 fois par siècle. Il s'agit d'un phénomène plus rare qu'une éclipse de Soleil. Les derniers passages datent de 2003 et 2006 et le suivant se déroulera en 2019.



Image NASA du transit le 8/11/2006


La première observation d'un transit de Mercure date du 7 novembre 1631 par Pierre Gassendi. Il avait été prévu par Johannes Kepler à partir de ses travaux sur l'orbite elliptique des planètes. Il put ainsi tester la validité de ses lois.
A l'époque l'intérêt des observations du passage des planètes Mercure ou Vénus devant le Soleil était de pouvoir mesurer leur distance à partir de deux points d'observation terrestre. C'est le principe de triangulation qui permet de déterminer l'angle de parallaxe.
A l'époque Gassendi ne possédait pas l'instrument optique suffisamment précis pour mesurer avec précision cette parallaxe.
Il faudra attendre 1671-1672 avec les observations de la planète Mars depuis Cayenne par Jean Richer pour déterminer pour la première fois la distance d'une planète à l'aide la 3e loi de Kepler. Plus tard, les lois de la gravitation universelle de Newton permettront de déterminer avec plus de précision les distances des planètes. Enfin ce n'est qu'au début du 20e siècle que la théorie de la relativité permit d'affiner l'orbite de Mercure fortement soumise à l'influence gravitationnelle du Soleil.

Mercure est la première planète du système solaire avec un diamètre de 4880 km. Elle se situe à une distance moyenne de 58 millions de kilomètres, soit 0,38 fois la distance Terre-Soleil.
A cette distance, son diamètre apparent est faible et sera de 12" d'arc lors du passage.


Observation
Le phénomène sera bien visible en milieu de journée.
Transit en heure légale :




Mais attention, danger !
Le Soleil ne doit jamais être observé directement à l’œil nu.
Il y a un risque de brûlure définitif de la rétine de l’œil.


Accueil
Centre•Sciences accueille le public sur le site de l'ESPE avec la participation de l'Association astronomique
AEAAC afin d'observer le Soleil et le passage de Mercure en toute sécurité.
Des télescopes avec filtres adaptés seront présentés par les amateurs de l'association.


Accès libre pour le public à partir de 13h jusqu'à 20h.
Accès piéton au 57 quai du Roi, Orléans

Pour les scolaires, contactez Centre-Sciences.

Avec le soutien et le partenariat de :



Page mise à jour le 13 avril 2016 à 14h14
Réalisation