Changements récents | RSS
Plan du site
Imprimer
Rechercher:


QUI SOMMES-NOUS ?
RÉSEAU ET ANNUAIRE
LETTRE D'INFO
ECHOSCIENCES


MARDIS DE LA SCIENCE
FÊTE DE LA SCIENCE
ACTIONS SCOLAIRES


EXPOSITIONS ET OUTILS
RESSOURCES EN LIGNE


ANNONCES ET EMPLOI


SUIVEZ-NOUS

Facebook  Echosciences

NOUS CONTACTER

Les mardis de la science - saison 2017-2018

Des conférences-citoyens

Conférence

Chaque mardi - ou presque - avec le concours des 5 muséums de Blois, Bourges, Chartres, Orléans et Tours, Centre•Sciences et les organismes de recherche de la région Centre (les 2 universités d'Orléans et Tours, le BRGM, le CEA, le CNRS, l'IFN, l'INRA, l'INRAP, l'INSERM, l'IRSTEA, le MNHN) vous proposent de réfléchir et débattre des grands sujets qui font la science : des sciences exactes aux sciences humaines, de la physique des particules à l'archéologie, des mathématiques à la langue française.

Saison 2017-2018

Sommaire (cacher)

Cher


Muséum de Bourges à 20h

Mardi 26 septembre 2017

Histoires et héritages enfouis de la Grande Guerre : La Grande guerre géologique
Par Daniel Hubé, ingénieur géologue au BRGM
Résumé

Mardi 17 octobre 2017

Quand la science s’égare : le mathématicien et le faussaire !
Par Gérard Coulon, conservateur en chef honoraire du patrimoine et auteur
Résumé

Mardi 14 novembre 2017

L'économie circulaire
Par Nicolas Dumas et Sylvain Secrétant, de la société DIS consulting, en collaboration avec les Ingénieurs et scientifiques du Cher
Résumé

Mardi 12 décembre 2017

La processionnaire du pin, sentinelle du réchauffement climatique
Par Jérôme Rousselet, chargé de recherche en entomologie forestière et biologie des populations à l’Inra d’Orléans
Résumé

Mardi 16 janvier 2018

Le laser au coeur des sciences actuelles
Par Nadjib Semmar, professeur des universités au laboratoire GREMI de l’université d’Orléans / CNRS
Résumé

Mardi 13 février 2018

Les fouilles des pentes Séraucourt à Bourges, les découvertes des périodes gauloise et gallo-romaine
Par Mélanie Fondrillon, archéologue au Service d'archéologie préventive de Bourges Plus
Résumé

Mardi 13 mars 2018

L’Anthropocène, le Clou d’Or et La Chambre des Secrets, ou les tribulations d’un géologue dans le quotidien urbain
Par Jérémy Jacob, chargé de recherche au Cnrs à l'Institut des sciences de la Terre d'Orléans
Résumé

Mardi 10 avril 2018

L'hôtel Lallemant comme lieu de recherches
Par Benoît Moreau, architecte du patrimoine et Frédéric Sailland, historien et auteur

Retour sommaire

Eure-et-Loir


Pôle universitaire d'Eure-et-Loir, Quartier Comtesses, 21 rue Loigny la Bataille, Chartres à 20h30

Mardi 10 Octobre

Femmes et ingénierie : un avenir prometteur ?
Par Anne-Marie JOLLY, ingénieure en informatique industrielle et Professeure des universités émérite à Polytech Orléans. Vice-Présidente de la Commission du Titre d’Ingénieur, représentante de l’Association Femmes Ingénieurs pour la région Centre et déléguée des Ingénieurs et Scientifiques Centre Val de Loire pour la région de Chartres.
Résumé

Mardi 14 novembre

Quand le verre emballe nos déchets : recyclage et inertage des produits dangereux
Par Nadia PELLERIN, maître de Conférences, équipe « ordre et désordre dans les matériaux : approche RMN » au laboratoire CEMHTI du CNRS & Université d’Orléans ; directrice de l’antenne du Collegium Sciences et Techniques à Bourges
Résumé

Mardi 19 décembre

La Préhistoire à Chartres et ses environs. Des mammouths de Saint-Prest aux dolmens de Changé…
Par Frédéric Dupont, Préhistorien, Attaché de conservation à la Direction Archéologie Ville de Chartres
Résumé

Mardi 13 février

Tolkien, the Lord of Sciences
Par Jean-Sébastien Steyer, Chercheur au CNRS, Paléontologue au Centre de Recherche sur la Paléobiodiversité et les Paléoenvironnements(MNHN UPMC, CNRS), rattaché au Muséum National d’Histoire naturelle de Paris.

Mardi 20 mars

Modélisation et simulation

Par Audrey Hivet, Université d’Orléans, Université de Tours, INSA Centre Val de Loire, chercheur au Laboratoire de Mécanique Gabriel Lamé, enseignante à Polytech Orléans, antenne de Chartres.

Retour sommaire

Indre-et-Loire


Salle de conférences Léopold Senghor, à 18h30
1 bis rue de la préfecture, Tours

Mardi 10 octobre 2017

De l’eau sur Mars ?
Par Patrick de Lucas, ancien enseignant-chercheur en géologie à l’université François-Rabelais de Tours
Résumé

Mardi 14 novembre 2017

Adaptation des forêts au changement climatique : exemple avec le Douglas
Par Philippe Rozenberg et Thibaud Chauvin, Inra Orléans-Ardon
Résumé

Mardi 5 décembre 2017

Les maladies respiratoires, traitement par aérosol : Enjeu sociétal des maladies respiratoires et nouvelles modalités de traitement par aérosol
Par le Dr Nathalie Heuzé_Vourc'h, chercheur Inserm et responsable de l'équipe "Aérosolthérapie et Biomédicaments à visée respiratoire" au sein du Centre d'étude des pathologies respiratoires/Inserm U1100
Résumé

Mardi 13 février 2018

Le trouble de Stress Post-Traumatique
Par Wissam El-Hage, PU-PH au sein du laboratoire U930 Imagerie et Cerveau et futur coordinateur du CIC de Tours
Résumé

Mardi 27 mars 2018

Les fourmis
Proposée dans le cadre de l'exposition Fourmis actuellement présentée au Muséum de Tours

Mardi 17 avril 2018

Les Termites
par Christophe Lucas, IRBI de l'université de Tours

Retour sommaire

Loir-et-cher


Auditorium de la Halle aux Grains de Blois - Place Jean Jaurès à 20h30

Retour sommaire

Loiret


Centre international universitaire pour la recherche
Hôtel Dupanloup, 1 rue Dupanloup - Orléans à 20h30

Mardi 3 octobre 2017

Histoires et héritages enfouis de la Grande Guerre : La Grande guerre géologique
Par Daniel Hubé, ingénieur géologue au BRGM.
Résumé

Mardi 14 novembre 2017

Une conséquence majeure et mal connue de l'obésité : la stéatose hépatique
Par Si-Nafa Si-Ahmed du CHR d'Orléans.
Résumé

Mardi 12 décembre 2017

Le déclin des papillons sous la lumière des sciences participatives
Par Frédéric Archaux, Ingénieur-Chercheur à Irstea et Antoine Lévêque, Entomologiste, So.MOS.
Résumé

Mardi 16 janvier 2018

Les ondes sismiques : une mine d’informations sur les risques naturels
Par Anne Mangeney, professeur Classe Exceptionnelle Université Paris Diderot.
Résumé

Mardi 13 février 2018

Des milliards de planètes dans l’Univers ?
Par Jean-Mathias Griessmeier, astronome adjoint au laboratoire LPC2E au CNRS.
Résumé

Mardi 20 mars 2018

Conférence sur biodiversité : titre à venir
Par Brigitte Mush de l'INRA.

Mardi 17 avril 2018

Il y a 3000 ans, dans le val d'Orléans
Par Florent Mercey de l'Inrap.

Mardi 15 mai 2018

Conférence sur les cosmétiques : titre à venir

Mardi 12 juin 2018

La pyrale du buis
Par Audrey bras et jérôme rousselet de l'INRA.

Retour sommaire

Les résumés



Muséum de Bourges à 20h


Histoires et héritages enfouis de la Grande Guerre : La Grande guerre géologique

La Première Guerre mondiale marque un tournant décisif dans l’Art et la manière de conduire la Guerre. Il s’agit de la première guerre totale et industrielle, menée selon la formule consacrée « l’artillerie conquiert, l’infanterie occupe ». Pour la première fois, on se tue à distance sans se voir. Pour se soustraire au feu, se défendre, on s’enterre. On attaque aussi sous terre dans un singulier jeu du chat et de la souris souterrain. Le monde souterrain, avec ses roches, l’eau, et l’environnement deviennent alors des composantes tactiques du conflit. Par la force des circonstances, les géologues, ingénieurs et militaires se rencontrent : 14-18 sera l’acte de naissance de la géologie moderne et appliquée. Mais cette guerre a aussi durablement marqué l’environnement ; son empreinte est physique, avec les paysages chamboulés, et chimique, lorsque l’usage et la destruction de munitions, ont légués à nos sols de sévères pollutions. Cet héritage centenaire doit être compris, caractérisé pour mieux l’intégrer dans l’aménagement de notre territoire et pour une gestion raisonnée de l’eau.
Date



Quand la science s’égare : le mathématicien et le faussaire !

Pour nous conter l’histoire incroyable (mais vraie !) du faussaire Vrain Lucas qui, sous le Second-Empire, vendit plus de 27 000 fausses lettres à Michel Chasles, le plus illustre mathématicien de son temps. Des documents aussi farfelus que puérils, portant des signatures célébrissimes : Pascal, Newton, Charlemagne, Jeanne d’Arc, César, Vercingétorix, Cléopâtre, saint Pierre, Marie-Madeleine… Le tout écrit sur papier et en français ! Cette incroyable arnaque du plus grand faussaire en écritures jamais épinglé, faillit provoquer un incident diplomatique en Europe et déboucha sur un procès retentissant qui fit se tordre de rire la France entière !
Une conférence vivante et pleine d’humour où l’on découvrira en images les lettres les plus stupéfiantes…
Date



L'économie circulaire

L’économie circulaire désigne un modèle économique dont l’objectif est de produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et les gaspillages de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production des déchets. Il s’agit de rompre avec le modèle de l’économie linéaire (extraire, fabriquer, consommer, jeter) pour un modèle économique « circulaire ».
La transition vers l’économie circulaire nécessite de progresser dans plusieurs domaines :
L'approvisionnement durable : prendre en compte les impacts environnementaux et sociaux des ressources utilisées, en particulier ceux associés à leur extraction et exploitation.
L'éco-conception : prendre en compte des impacts environnementaux sur l’ensemble du cycle de vie d’un produit et les intégrer dès sa conception.
L’écologie industrielle et territoriale : mettre en synergie et mutualiser entre plusieurs acteurs économiques les flux de matières, d’énergie, d’eau, les infrastructures, les biens ou encore les services afin d’optimiser l’utilisation des ressources sur un territoire.
L’économie de la fonctionnalité : privilégier l’usage à la possession, vendre un service plutôt qu’un bien.
La consommation responsable : prendre en compte les impacts environnementaux et sociaux à toutes les étapes du cycle de vie du produit dans les choix d’achat, que l’acheteur soit public ou privé.
L’allongement de la durée d’usage des produits par le recours à la réparation, à la vente ou à l’achat d’occasion, par le don, dans le cadre du réemploi et de la réutilisation.
L’amélioration de la prévention, de la gestion et du recyclage des déchets, y compris en réinjectant et réutilisant les matières issues des déchets dans le cycle économique.
La conférence abordera les limites et faiblesses du concept de l'Economie circulaire et des exemples concrets d'actions en France seront présentés.
Date


La processionnaire du pin, sentinelle du réchauffement climatique

La processionnaire du pin est un insecte urticant qui pose de plus en plus de problèmes de santé publique, mais c’est aussi une espèce qui s’est avérée très intéressante pour montrer que des organismes vivants ont déjà commencé à répondre au réchauffement climatique en cours. Originaire du pourtour méditerranéen, cette espèce est en expansion vers le nord de la France et en altitude depuis le début des années 1990. Il s’avère souvent difficile d’établir un lien de causalité directe entre ce type de phénomène et le changement climatique, car d’autres facteurs peuvent intervenir, dont en particulier la modification des habitats de l’espèce. En collaboration avec des collègues européens nous avons pu séparer les rôles respectifs du réchauffement du climat et de l’évolution de nos paysages et montrer que le moteur de l’expansion actuelle est le réchauffement planétaire d’origine anthropique.
Date



Le laser au coeur des sciences actuelles

Le principe fondamental du laser (acronyme de l'anglais « Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation », en français : « amplification de la lumière par émission stimulée de rayonnement ») a été découvert par Einstein en 1917 et il a fallu 50 ans pour que le premier laser voie le jour : le premier laser pulsé a été construit en 1960 et le premier laser continu date de 1961. Depuis, on peut observer des progrès très spectaculaires dans le développement de la construction des lasers aussi bien que dans leurs applications, à tel point que l’on peut désormais dire que les lasers sont entrés dans notre vie quotidienne. Les propriétés des lasers sont aujourd’hui utilisées dans de nombreuses technologies: transfert d'information, métrologie, procédés laser et matériaux, et médecine.
Au vu de ce véritable kaléidoscope d'applications, le laser est désormais une technologie dont les hommes ne pourraient probablement plus se passer. Le principe de fonctionnement du laser est-il vraiment très compliqué? Nous pensons que non, et nous tenterons de vous le prouver dans ce petit documentaire. Au laboratoire GREMI, les chercheurs tenteront d’illustrer par des expérience les processus physiques de base de interaction laser-matière : absorption par la matière de l’énergie des photons. Cette absorption s’accompagne dans le cas des lasers dits « de puissance » d’une élévation rapide de la température de surface qui va conduire à la fusion et voire à l’éjection de la matière dans la zone irradiée et de contrôler ainsi le traitement de surface ciblé.
Date



Les fouilles des pentes Séraucourt à Bourges, les découvertes des périodes gauloise et gallo-romaine

La fouille préventive des pentes Séraucourt, préalable à la construction de la Maison de la Culture à Bourges, révèle une richesse historique importante, dont les premiers vestiges (bâtiments excavés, fosses, silos, four de potier) documentent la genèse de la ville gauloise entre les 3e et 2e s. avant J.-C. L’occupation se poursuit à la fin de l’âge du Fer, au 1er s. avant J.-C., sous la forme d’habitations et de parcellaire situés à 350 m au sud de l’oppidum d’Avaricum. Au cours des 1er et 2e s. après J.-C., les vestiges matérialisent plusieurs maisons implantées le long d’une rue est-ouest en direction de l’Auron. Au début du 3e s. ap. J.-C. les maisons sont reconstruites et réunies en une seule grande domus (1400 m² min.) qui comporte notamment une cave maçonnée présentant une qualité de conservation remarquable et la peinture d’un faune dans la niche occidentale. Date

L’Anthropocène, le Clou d’Or et La Chambre des Secrets, ou les tribulations d’un géologue dans le quotidien urbain

Les débats sur l’Anthropocène animent de nombreuses communautés et en premier lieu les géologues, dont les stratigraphes, chargés, au sein du Groupe de Travail sur l’Anthropocène, de proposer une date de début, marquée dans l’enregistrement sédimentaire par un "Clou d’Or". L’Anthropocène, c’est cette nouvelle époque géologique qui se singularise des précédentes par l’émergence de l’Homme comme acteur géologique dominant. Et selon toute vraisemblance, la Commission Internationale de Stratigraphie définira les années 1950 comme début de l’Anthropocène. Ce choix engage les géologues vers des échelles de temps très courtes et des milieux originaux. Forts de notre expérience en décryptage des archives sédimentaires, nous avons pris le parti à l’Institut des Sciences de la Terre d’Orléans d’étudier l’Anthropocène dans une archive sédimentaire inédite : les accumulations de matières anthropiques dans la chambre à sable d’Orléans, un bassin de décantation du réseau d’assainissement. L’occasion d’étudier le système urbain sur des échelles de temps allant de la journée aux décennies et d’aborder une variété de thématiques en lien avec l’évolution de la société.
Date






Pôle universitaire d'Eure-et-Loir, 21 rue Loigny la Bataille Chartres


Femmes et ingénierie : un avenir prometteur ?

La conférence s’attache, en revenant sur l’historique de la présence des femmes dans les écoles d’ingénieurs, à comprendre quelles barrières les en ont retenues jusque-là ; mais elle cherche surtout à faire découvrir les bénéfices que les filles peuvent actuellement tirer du choix d’études scientifiques et à expliquer pourquoi les entreprises cherchent actuellement à intégrer plus de femmes dans leurs équipes.
Après un retour sur le processus de féminisation des Ecoles depuis 1923 en France et à l’étranger, un zoom sur la présence des femmes dans les écoles montre le chemin déjà parcouru et celui restant à parcourir. C’est un beau challenge auquel les femmes sont conviées, d’autant que les champs d’ouverture concernent le biomédical, l’environnement, les sciences du traitement de l’information tout autant que l’usine du futur.
Cette conférence est organisée dans le cadre de la Journée Nationale de l’Ingénieur organisée par Ingénieurs et Scientifiques de France et en Région par Ingénieurs et Scientifiques Centre Val de Loire.
Date



Quand le verre emballe nos déchets : recyclage et inertage des produits dangereux

Parmi l’ensemble des matériaux dont l’homme dispose, les verres ont la précieuse faculté de pouvoir incorporer à l’échelle la plus intime de leur structure une large panoplie d’atomes. Cette propriété apporte une grande polyvalence aux verres et permet de répondre à de nombreuses problématiques environnementales de nos sociétés modernes. Au cours de cette conférence, le verre sera présenté dans ses différentes applications : des premiers verres soufflés plus ou moins stables dans le temps aux applications modernes d’inertage des déchets dangereux tels que l’amiante, les métaux lourds, ou encore les déchets nucléaires . Quand le verre emballe nos déchets permet aussi de valoriser les déchets ultimes sous forme de nouveaux matériaux ou de ressources énergétiques. Les verres se dévoileront du point de vue de leurs arrangements atomiques et des propriétés de durabilité chimique qui en découlent et qui garantissent aujourd’hui la bonne conservation des verres en général. Quelques illustrations d’objets de collections des musées nous permettront de mesurer les connaissances qu’il a fallu acquérir pour parvenir à dompter ce matériau.
Date



La Préhistoire à Chartres et ses environs. Des mammouths de Saint-Prest aux dolmens de Changé…

Si la Ville de Chartres est surtout connue pour sa cathédrale et désormais son sanctuaire romain, il faut également ajouter à ces éléments culturels majeurs, des informations préhistoriques pertinentes. En effet, sur le territoire chartrain, sont dénombrés pas moins d’une vingtaine de sites datés entre le Paléolithique inférieur et le Néolithique moyen. Les artéfacts lithiques, voire céramiques pour la Préhistoire récente, constituent l’essentiel des vestiges découverts. En effet, si les roches traversent les millénaires, les éléments organiques doivent en partie se fossiliser pour être conservés et, malgré ces lacunes, il est possible par un maximum d’analyses et d’études spécialisées de restituer certaines actions de nos lointains ancêtres, les paysages qu’ils ont connus ou les animaux qu’ils ont côtoyés. Au final, qu’ils soient paléontologiques ou archéologiques, ces sites aident à façonner une image de l’évolution locale au cours des deux derniers millions d’années.
Cette présentation, après un rappel de la définition de la Préhistoire et un bilan sur les préjugés associés, fera donc le point sur les connaissances actuelles et éclairera celles-ci des renseignements locaux, qui seront ainsi replongés dans leurs contextes.
Date






Salle de conférences Léopold Senghor, à 18h30 1 bis rue de la préfecture, Tours


De l’eau sur Mars ?

Où est-elle passée ? Quand était-elle liquide et où sont les traces de son écoulement ? Un océan a-t-il existé ? Pourquoi l’eau n’existe-t-elle aujourd’hui que sous la forme de glace et de gaz ? On tentera de répondre à ces questions qui passionnent l’humanité depuis l’affaire des canaux martiens.
Date



Adaptation des forêts au changement climatique : exemple avec le Douglas

Comme tous les organismes vivants, les arbres forestiers sont soumis au changement climatique et au réchauffement qui le caractérise. Contrairement à la plupart des autres êtres vivants, les arbres sont à la fois des organismes fixés et à longue durée de vie : ils sont particulièrement exposés aux variations environnementales, surtout quand les changements sont rapides.
Ça bulle chez le douglas ! Zoom sur la circulation de l'eau dans le bois et la réponse à la sécheresse
Le douglas est une espèce forestière originaire d’une vaste région d’Amérique du Nord (du Canada jusqu’au Mexique et de la côte Pacifique jusqu’aux Rocheuses) introduite avec succès dans certaines régions de France. Avec succès ? Des inquiétudes se sont manifestées à la suite de dépérissements observés dans diverses régions de France à partir des années 1990-2000. Le douglas introduit en France est originaire d’un petit secteur de l’aire naturelle (la zone côtière des états de Washington et d’Oregon aux Etats-Unis). Les peuplements français actuels possèdent-ils la capacité de s'adapter aux nouvelles conditions climatiques ? Ou faut-il chercher de nouvelles sources d’adaptabilité dans d’autres régions de l’aire naturelle ? L’objectif de cette conférence est de faire le point sur les travaux réalisés depuis près de 20 ans à l’INRA Orléans et de présenter les résultats les plus récents, acquis ou en cours d’acquisition. Ces résultats concernent en particulier les mécanismes mis en œuvre par le douglas pour faire face aux sécheresses plus nombreuses, plus longues et plus intenses.
Date



Les maladies respiratoires, traitement par aérosol : Enjeu sociétal des maladies respiratoires et nouvelles modalités de traitement par aérosol

Les maladies respiratoires (pneumopathies infectieuses, broncho-pneumopathie chronique obstructive, cancer du poumon) représentent un enjeu de santé publique majeur car elles sont associées à une mortalité élevée et engendrent des coûts importants pour la société. En santé respiratoire, l’aérosolthérapie consiste à administrer directement dans le tractus respiratoire les molécules thérapeutiques sous la forme d’un aérosol. Cette voie d’administration a l’avantage d’accroître l’adressage du médicament à l’organe malade ; elle améliore l’index thérapeutique de certains médicaments et permet de traiter en ambulatoire ou à domicile les patients atteints d’affections chroniques, améliorant ainsi leur qualité de vie et réduisant les coûts pour la société.
Date



Le trouble de Stress Post-Traumatique

Traumatisés ! Choqués !
Que se passe-t-il ? Qu’est-ce qu’un traumatisme ?
Sommes-nous à une période plus dangereuse, avec plus de violences et de traumatismes ?
Le traumatisme peut relever de plusieurs événements. La violence est le maître mot. Attentats, bombardements, catastrophes, viols, violences physiques, … sont autant de traumatismes qui peuvent faire émerger un trouble de stress post-traumatique chez les victimes.
Mais de quoi s'agit-il ? Comment appréhender ce trouble, le comprendre ? Quels sont ses principaux symptômes ? Comment s’organise la prise en charge ?
Date








Auditorium de la Halle aux Grains de Blois - Place Jean Jaurès à 20h30







Hôtel Dupanloup, 1 rue Dupanloup - Centre ville à 20h30


Histoires et héritages enfouis de la Grande Guerre : La Grande guerre géologique

La Première Guerre mondiale marque un tournant décisif dans l’Art et la manière de conduire la Guerre. Il s’agit de la première guerre totale et industrielle, menée selon la formule consacrée « l’artillerie conquiert, l’infanterie occupe ». Pour la première fois, on se tue à distance sans se voir. Pour se soustraire au feu, se défendre, on s’enterre. On attaque aussi sous terre dans un singulier jeu du chat et de la souris souterrain. Le monde souterrain, avec ses roches, l’eau, et l’environnement deviennent alors des composantes tactiques du conflit. Par la force des circonstances, les géologues, ingénieurs et militaires se rencontrent : 14-18 sera l’acte de naissance de la géologie moderne et appliquée. Mais cette guerre a aussi durablement marqué l’environnement ; son empreinte est physique, avec les paysages chamboulés, et chimique, lorsque l’usage et la destruction de munitions, ont légués à nos sols de sévères pollutions. Cet héritage centenaire doit être compris, caractérisé pour mieux l’intégrer dans l’aménagement de notre territoire et pour une gestion raisonnée de l’eau.
Date


Une conséquence majeure et mal connue de l'obésité : la stéatose hépatique".

L’obésité est devenue en quelques années un réel problème de santé publique avec une augmentation moyenne de 3% par an. L’étude ObEpi en 2009 répertoriait 14.5% de français obèses soit environ 7 millions d’habitants. Dans le Loiret, selon l’étude Constances sur la base du volontariat, 18.5 % des 30-69 ans sont en surpoids voir obèses contre 15.7 % en France métropolitaine. De nombreux groupes locaux sont en train de collaborer pour en comprendre les causes et la prise en charge. L’obésité implique de nombreux troubles cardiovasculaires, respiratoires, métaboliques dont la stéatose hépatique non alcoolique dite stéatose métabolique pouvant évoluer vers la stéatohépatite et la fibrose. L’altération de la qualité de vie est conséquente. La ponction-biopsie de foie demeure la référence diagnostique notamment pour les patients dont les anomalies persistantes du bilan hépatiques ne peuvent être attribuées à une autre cause hépatique associée. Cette ponction –biopsie per cutanée présente des inconvénients: geste invasif, risque de morbidité, difficulté à réaliser chez les obèses. Tous ces scores non invasifs sont parfois dérivés des méthodes qui ont été validées pour l’évaluation de la fibrose initiale au cours des hépatites virales C. L’idéal serait donc de valider des alternatives non invasives robustes pouvant réduire le recours à la biopsie.
Date


Le déclin des papillons sous la lumière des sciences participatives

D’abord le fait d’aristocrates férus de collections au 19e siècle, l’étude des papillons s’est lentement démocratisée au cours du siècle suivant. Un tournant majeur a lieu à la fin du 20e siècle quand émerge le terme de biodiversité et que le public prend conscience de la fragilité de la nature ordinaire. En ce début de 21e siècle, les naturalistes se lancent dans la réalisation d’atlas de distribution ; en parallèle le grand public s’engage dans des suivis nationaux. Ces données citoyennes permettent aujourd’hui de documenter l’étendue du déclin des papillons et d’étudier comment les pratiques humaines à différentes échelles influencent les communautés de papillons. Nous illustrons notre propos à partir des atlas des papillons du Loiret et de Bourgogne-Franche-Comté et de l’Observatoire des Papillons des Jardins. Date

Les ondes sismiques : une mine d’informations sur les risques naturels

Les glissements de terrain, les tremblements de terre ou encore le vêlage des icebergs au terminus des glaciers polaires génèrent des ondes sismiques qui se propagent dans la Terre à de grandes distances, transportant avec elles une mine d’informations sur ces processus. Je montrerai ici comment il est possible d’extraire ces informations à partir de l’analyse et de la modélisation des glissements de terrain et des glaciers, ainsi que des ondes sismiques générées. De telles informations permettent de détecter et de surveiller les glissements de terrain et le vêlage des icebergs à l’échelle locale ou globale, et de comprendre et quantifier leurs liens avec les forçages externes comme l’activité volcanique ou le changement climatique.
Date


Des milliards de planètes dans l’Univers ?

L’idée qu’il y a peut-être d’autres mondes « semblables au môtre » n’est pas récente : elle remonte à l’antiquité avec Epicure et à été reprise par Giordano Bruno, Galilée et Fontenelle au 16ème et 17ème siècle. A l’époque, il s’agissait que d’une hypothèse non vérifiable. Il a fallu attendre 1995 avant de pouvoir mettre en évidence un première planète autour d’une étoile qui ressemble à notre Soleil, l’étoile 51 Pégase. D’autres planètes one été découvertes depuis, ouvrant une nouvelle discipline scientifique, et les méthodes de détection se sont rapidement multipliées. L’objet de cette conférence est de présenter un bilan des connaissances actuelles et de montrer des résultats récents.
Date











Retour sommaire

Saison 2016-2017

Consulter les saisons précédentes...

Page mise à jour le 14 décembre 2017 à 12h33
Réalisation